AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 La soif ~ Réservé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
avatar
thalie d. di maccio

VAMPIRE;
miam miam le sang humain #SBAFF#


Messages : 110
Date d'inscription : 20/07/2009
Copyright (c) : (c) nuty
Pseudo : nuty.

who are you ...
Don (si vous en avez un ): Lorsqu'une personne "douée" se trouve dans mon champ visuel, je suis capable de m'approprier son don.
Relations:

MessageSujet: La soif ~ Réservé.   Ven 21 Aoû - 13:03

Réservé à Rosalie l. Hale.


    C’est fou ça, il est presque midi et personne, les rues sont vides, les commerçants fermés, bien que nous soyons vendredi ; de plus, le ciel était voilé, comme toujours. Je pense qu’exiger un peu de soleil serait trop demandé ? Je dois comme même avouer que ces détails désagréables allaient en mon avantage, tout d’abord, l’absence de l’étoile Jaune m’évitait de me cacher, l’absence d’humain quelconque, c’est tant mieux, ça leur évitera de mourir, ainsi je devrais me rabattre sur une autre proie. En effet, mes yeux étaient noirs, ce qui signifiait la présence de la soif, et je commençais sérieusement à m’impatienter. M’enfin, je me voyais mal forcer une porte, ce n’est pas mon style de chasse. Généralement, je fais ça la nuit, mais là, à Forks, c’est une tout autre affaire, le ciel est perpétuellement recouvert d’un paquet de nuages grisonnants. Merveilleux. Non vraiment, je pourrais avoir une vie sociale en habitant ici, mon Italie natale est bien trop ensoleillée. Et puis … Ah, je divague …

    Je revenais à mes moutons, chasser. En l’occurrence, les montons sont les humains et je devais en trouver un au plus vite afin de ne pas déclancher ma sauvagerie. Et oui, même après 2111 ans … Imaginez, j’ai vu le monde évoluer, j’ai assisté à l’exécution de Louis XVI, j’ai vu des choses tout à fait intéressantes et je dois les garder pour moi, quel gâchis ! Si les hommes connaissaient notre véritable nature, tout serait plus facile, du moins, je pense, tout d’abord, nous n’aurions pas à nous cacher, nous pourrions vivre normalement, sortir le jour, même par beau temps. Ça nous faciliterait la vie, seulement, ces Volturi s’entêtent à ce que notre existence ne soit pas divulguée. Pathétique ! Eux qui vont toujours à la simplicité, là, ils ont choisi la pire des options ! Enfin, chacun à con point de vue, tel est le mien. Ça paraît étrange, surtout pour un vampire !

    Tant pis, j’irais ailleurs … Le vent souffla, m’apportant une odeur vraiment intéressante : celle d’un autre buveur de sang. À ce moment, je me souvins de l’existence ce clan, celui des vampires aux yeux dorés, se nourrissant de sang animal, j’ai déjà essayé, si j’avais pu vomir, je l’aurais fait. Ç’a un goût particulier, pas vraiment bon si je puis dire, c’est fade. Pour un homme, c’est comparer un vieux morceau de poulet avec une entrecôte. Une personne sensée préfèrerait l’entrecôte, ce qui est logique, ça nourrit, contrairement au poulet. Eh, je divague encore, ça va devenir une habitude. Mes amis, j’ai deux millénaires, j’ai tout vu ou presque, il est tout à fait normal que je m’intéresse à tout et n’importe quoi, une nouveauté se montre et je deviens à moitié folle. Certains me contrediront mais l’immortalité, c’est nul. J’ai souvent tendance à m’ennuyer, je suis parfois blasée, et je n’apprécie pas le monde d’aujourd’hui, j’ai l’impression d’être décalée. La technologie progresse au grand galop, un jours, l’humanité trouvera quelque chose susceptible de nous détruire tous autant que nous sommes, c’est pour ça que je hais les ordinateurs ! J’espère bien que ce jour n’arrivera pas, rectification, ce jour n’arrivera pas. Nous sommes des immortels, ne l’oublions pas, nous sommes condamnés à l’éternité. Point barre.

    (nul, désolé)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie L. Hale

CULLEN;
une famille comme les autres, hum peut-être pas...


Messages : 25
Date d'inscription : 21/08/2009
Pseudo : Neko

who are you ...
Don (si vous en avez un ):
Relations:

MessageSujet: Re: La soif ~ Réservé.   Ven 21 Aoû - 17:55

'Tu as vu ... les Cullen sont de retour' ; 'Mais où sont-ils passés pendant trois ans?' ; 'on dit qu'ils reviennent chercher la fille du chef, tu crois que c'est vrai?' ; 'Chut, j'crois qu'elle nous regarde'. Pas besoin de vous regarder pour vous entendre, pauvres humaines. Oui, les Cullen sont de retour, et alors? Pas besoin d'être vampire et d'avoir des visions ou d'entendre les pensées pour savoir que notre retour, dans cette petite ville, feraient jaser la majorité des habitants. Nous étions connus, reconnus, sans pourtant le vouloir puisque nous gardions un maximum de distance. Un vendredi, midi, boutiques fermées, il y avait deux ou trois personnes dans les rues, mais toutes étaient sur le chemin du retour pour aller déjeuner sans doute. C'était l'un des meilleurs moments pour aller se promener en ville sous ce ciel couvert.

Trois ans que nous étions partis, et cette ville semblait s'être arrêtée en même temps que notre départ. Rien n'avait changé, enfin selon moi. Et comme j'en avais vu défiler, des villes et des villages je savais de quoi je parlais. Bon, certes, je n'étais pas la plus vielle de mon clan. Par âge, j'étais même la plus jeune, mais cela n'empêchait en rien mes connaissances en la matière. Contrairement aux années où nous changions de domiciles, cette année, hors de question de nous faire passer pour plus jeunes encore histoire de rester plus longtemps. Les gens nous connaissaient, nous les connaissions, ils savaient qu'il y a trois ans, nous étions au lycée. Pas question donc d'y retourner. Qu'allions donc nous faire. Je n'en savais rien. Rien du tout. J'ai laissé ma splendide décapotable rouge au près du parc pour finir mes retrouvailles avec les rues grises et étroites de Forks.

A peine suis-je arrivée dans le centre-ville que les rues étaient désertes. Un vent à glacer les os passa alors rapidement, mais ça ne me fit rien. Il m'apporta une odeur que je ne connaissais pas, mais que je saurai identifier. Un ou une vampire était dans le coin. Ils n'avaient pas perdu de temps à s'installer depuis notre départ. Je ne doutais pas du fait que les loup avaient du se multiplier depuis ce jour, bien que nous ne soyons plus dans les parages. Comme si de rien, j'ai continué ma marche, lente, gracieuse, et inhumaine. Je voulais savoir si les humains étaient en danger, a qui appartenait donc cette odeur si inconnue, mais si similaire en même temps. Au croisement d'une rue, je suis tombée sur quelqu'un, et cette personne, j'étais presque certaine qu'elle ne changerai pas de trottoir. Une vampire. C'était donc son odeur qui me chatouillait les narines. Je ne me suis pas avancée plus, mais je n'ai pas évité de la dévisager. Une belle femme, dans les âges d'Esmé physiquement, je dirai. Mais la beauté ici, maintenant que nous étions revenues, c'était moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
thalie d. di maccio

VAMPIRE;
miam miam le sang humain #SBAFF#


Messages : 110
Date d'inscription : 20/07/2009
Copyright (c) : (c) nuty
Pseudo : nuty.

who are you ...
Don (si vous en avez un ): Lorsqu'une personne "douée" se trouve dans mon champ visuel, je suis capable de m'approprier son don.
Relations:

MessageSujet: Re: La soif ~ Réservé.   Sam 22 Aoû - 11:01

    Au loin, j’entendis prononcer le nom « Cullen », qu’ils étaient revenus, je devinai donc que le vampire que j’avais repéré en fut un, logique. Le ciel était toujours aussi obscur, le soleil absent, le vent soufflait fortement bien que nous soyons en plein mois d’août, mois normalement chaud et sec, du moins, là où j’habitais avant de rejoindre l’état pluvieux qu’est le Washington. Franchement, ça faisait plaisir à voir, la ville m’avait l’air bien fantomatique, où donc étaient passés les commerçants, les riverains et touristes ? Ah, mais je suis venu ici pour trouver la paix et le mauvais temps afin d’avoir une vie normale. N’empêche, j’aurais pu emménager à Seattle … Au moins, j’aurais pu faire les boutiques en plein jour … Peut-être suis-je venu dans une ville pratiquant la religion chrétienne ? Ce qui expliquerait ces magasins fermés, pourtant, la seule Eglise que j’ai vue était vide. Au trou ma théorie. Cette ville était bel et bien morte, et moi qui aime les grandes choses … Raté. Je soupirais et continuais d’avancer toujours en quête de sang frais. Oui, je suis peut-être venu habiter dans un nid de vampires dits « végétariens » ce qui ne veut pas dire que je vais abandonner mes habitudes. Bien que chasser ici ne soit pas une bonne idée, je n’avais pas le temps de me déplacer, Olympic se situait à une demi-heure de voiture, quoi qu’à 5 minute à pied. Il est sûr que je devrais mieux me rabattre sur les grandes villes où l’absence d’un vieillard ne se ferait pas remarquer.

    S
    ouriant, je me mis à contempler le paysage lointain, une forêt magnifique bien qu’humide, de hautes montagnes recouvertes par des conifères. C’était beau, mais lugubre, les bois paraissaient hostiles, mais qu’importe, j’irais y faire un tour ! Tandis que j’arpentais les rues de Forks, je me demandais qui était ce vampire. Un Cullen, sans aucun doute mais lequel ? Je connaissais leurs noms mais pas leur apparence, Aro m’avait tellement parlé d’eux, je n’avais pas besoin de le toucher pour comprendre qu’il s’intéressait à certains d’entre eux, et je n’ai pas le même don que ce chef Volturi, si je pouvais l’appeler ainsi bien que cela m’écorche la bouche, il est si machiavélique. N’empêche, je ne le détestais pas, après tout, si à ce jour, je suis encore vivante, c’est grâce à lui, il m’a offert la vie éternelle. Mais bon, je n’ai pas rendu visite à mes grands amis italiens depuis quelques décennies et je ne comptais pas le faire de sitôt ! Généralement, j’aime être tranquille mais là, je cherchais à rencontrer cette famille aux iris dorées, je ne comprenais pas vraiment pourquoi ils renonçaient à leur véritable nature mais une partie de moi était fascinée, j’ignorais comment un membre de mon espèce pouvais avoir autant de retenue !

    Je marchais depuis quelques minutes déjà, la brûlure progressait. J’étais enfin arrivée au centre ville, et là, merveilleusement, je vis une épicerie ouverte ! Fantastique ! En Italie, rien ne fermait entre midi et deux heure de l’après-midi, en même temps Florence est une grande ville … Au loin, je distinguais parfaitement une silhouette féminine, elle était d’une beauté éblouissante, elle était dotée d’une silhouette élancée, de longues jambes, bref, elle aurait pu faire carrière en tant que mannequin. Sa chevelure blonde retombait sur ses épaules, et, bien entendu, ses prunelles étaient ambre. Je la voyais s’avancer, une démarche irréelle cependant moi gracieuse que la mienne. Lorsque je marchais, nous avions l’impression que je foulais à peine le sol, un humain m’aurait pris pour un fantôme flottant dans les airs. Je fis de même, je m’avançais, il me fallut quelques secondes seulement pour arriver à ses côtés, bien qu’elle fut à plus d’une centaine de mètres de l’endroit où j’étais précédemment. Je la toisais, et soupirais doucement. « buongiorno » dis-je doucement, ma voix était celle d’un ange, malgré les deux millénaires que j’avais vécu. « Vous faites partie du clan Cullen j’imagine … ? » demandais-je même si c’était une évidence. Cette poupée vivante n’avait aucun pouvoir surnaturel (hormis cette beauté envoûtante), étant donné que je ne voyais rien, non, je n’étais pas capable de capter les dons, seulement de me les appropriés, un talent bien pratique … Je souris chaleureusement à cette vampire et attendis simplement sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Rosalie L. Hale

CULLEN;
une famille comme les autres, hum peut-être pas...


Messages : 25
Date d'inscription : 21/08/2009
Pseudo : Neko

who are you ...
Don (si vous en avez un ):
Relations:

MessageSujet: Re: La soif ~ Réservé.   Ven 28 Aoû - 20:32

Ma vue m'autorisa à voir chaque détail de l'inconnu, bien qu'elle se trouva à plus de cent mètres de là où j'étais. Je ne me sentais nullement en concurrence avec cette beauté vampirique qui était arrivée à Forks, aucune, si belle soit-elle n'attendrait le quart de ce que j'étais, ma beauté était ma fierté, j'en prenais grand soin. Aucune non plus n'attendrait mon côté narcissique confirmée. J'avais également le monopole de la fierté. Je le savais, et j'étais parfaite comme j'étais. Et puis mis à part le fait que nous soyons vampires toutes deux, nous étions bien différentes. J'étais blonde, elle était brune, elle sentait le sang humain, j'étais végétarienne, ma démarche était plus humaine, elle avait l'air de flotter dans les airs. J'étais plutôt fière de sembler plus humaine qu'elle, c'était là encore l'une de mes plus grande fiertés. Elle s'approcha de moi très rapidement, les cent mètres parcourus comme s'il ne représentaient strictement rien du tout. Je n'ai pas parlé la première, je me contentais de la regarder de haut, plutôt méfiante, comme chaque fois que je rencontre un nouveau vampire dans les environs, qui plus est un vampire qui soit carnivore. « Buongiorno » me dit-elle dans un accent parfait avec une voix semblable à celle des nôtres, digne d'appartenir à un ange.

J'aurai pu répondre, mais je ne le fis pas, pas tout de suite. J'attendais de savoir ce qui l'amenait ici. D'instinct, comme pour montrer ma méfiance, mes bras se sont croisés sur ma poitrine. La pauvre, des sept membres de ma famille, elle était tombée sur la moins accueillante. Je n'aimais pas tellement que l'on vienne perturber mes petites habitudes. L'une l'avait déjà fait, et tout avait mal, très mal terminé. Je n'étais pas paranoïaque, quand on est un vampire, on apprend à ne plus le devenir, mais il était vrai que je me sentais menacée pour beaucoup de choses. Visiblement, mon air ne sembla pas rebiffer ma semblable qui reprit bientôt. « Vous faites partie du clan Cullen j’imagine … ? » Clan. C'était un mot qui sonnait comme barbare à mon oreille. Nous étions connus, certes comme le clan Cullen, ou le clan d'Olympie. Mais nous n'étions pas un clan, j'étais sûre que nous étions plus soudés que les membres d'un clan. Carlisle me l'avait dit lui même lors des problèmes avec des Nomades. Nous devions nous aider en tant que membres d'une même famille. Nous n'étions pas un clan, nous étions une famille.

    « Il se pourrait. Et si c'était le cas, il se pourrait également qu'ils préfèrent le terme de famille à celui de clan. Vous êtes? »


Ne changeons pas une équipe qui gagne, j'étais connu pour mon caractère plutôt piquant et désagréable mais franc et direct. Je ne passerai pas par quatre chemin dans mes questions. Si ça se trouve, elle lisait même mes pensées, comme Edward pouvait le faire, et dans ce cas, elle comprendrait parfaitement les réponses que j'attendais. Mais quelque part, j'avais des doutes, sans cela, elle m'aurait peut-être directement répondu, où bien encore, elle cherchait à changer les apparences. Mais je restais quand même sur ma première impression qu'elle n'était pas capable de savoir ce que je pensais. Aucune importance, je lui demanderai si j'avais quelque chose à savoir. Mon air méfiant posé sur mon visage me donnait un air qui n'était pas très chaleureux. Mais j'étais comme ça, et je ne changerai pas pour faire plaisir à cette nouvelle arrivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La soif ~ Réservé.   

Revenir en haut Aller en bas
 

La soif ~ Réservé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after.twilight.begins :: • Détente mon amie ; Détente • :: la poubelle des topics et autres -