AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 « When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
avatar
Emmett M. Cullen

CULLEN;
une famille comme les autres, hum peut-être pas...


Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2009
Age : 27
Copyright (c) : Datura
Pseudo : Ooups

who are you ...
Don (si vous en avez un ):
Relations:

MessageSujet: « When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »   Ven 21 Aoû - 21:39


« When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »


(c) Javen & Memoria Fox & Mow

    Nous étions de retour à Forks depuis peu et je n’avais encore revus personne, ni les loup-garous, ni Isabella, ni même un humain d’ailleurs. A dire vraie je n’étais pas encore sortis de la villa qui nous avais réouvert ses portes. Je savais pertinemment bien que notre retour allait en faire jaser plus d’un, les rumeurs les plus folles allaient courir dans tout Forks et arriveraient à nos oreilles. Certains étaient content que les Cullen soit de nouveau ici, d’autres ne l’étaient pas. Rien n’avais changé, la ville toujours aussi pluvieuses, toujours aussi calme, la forêt toujours accueillante, enfin façon de parler. Mais ces derniers jours, quelques rayons de soleil avaient réussit transpercer la couche de nuages qui recouvrait la bourgade de Forks et j’avais préféré ne pas mettre le pied dehors, un rayon pouvait me frapper à tout moment et là, ça aurait été la catastrophe, le secret aurait été mis en péril et à nouveau nous aurions du partir, ce que je ne voulais pas spécialement. J’avais donc passé mes journée à tournée en rond dans la villa, heureusement que Rosalie, ma chère et tendre était à mes côtés sinon sans aucun doute je deviendrais fou. On aurait dit que j’étais un lion en cage, moi qui aime le plein air, courir, grimper aux arbres tel un singe je devais rester à l’intérieur.

    Aujourd’hui, lorsque l’aube s’était montrée, c’était une pluie torrentielle qui accueillait les habitants de la ville qui s’apprêtaient à aller travailler ou à aller en cour. Justement en parlant de cour. Nous devrions reprendre les cours à Forks High School, repasser infiniment les mêmes études, avoir son diplôme des nombres de fois impensable. Feindre que nous apprenions pour la première fois ce que les professeurs nous « apprenaient » Bref, passons ces détails insignifiant de notre vie. Après tout pour paraître normal, nous devions faire ce que les personnes normaux font. C’est donc le sourire aux lèvres que je m’étais approchée de la baies vitrée donnant tout droit vers la forêt. Je savais ce que j’allais faire cet après-midi. Je sortirais, j’irais faire un tour dans les bois. Non je ne chasserais pas, avant notre retour en ville nous avions pris nos précautions et donc je ne ressentais aucune soif au fond de ma gorge. Ma matinée je savais aussi que je la passerait avec Rosalie, un moment en amoureux ne nous ferais aucun mal, peut être que les autres auraient l’idée de sortir et nous aurions la villa pour nous deux. Mais je rêve peut être un peu trop sur ce point.

    En fond sonore, j’entendais la chaîne hifi, quelqu’un l’avais enclenchée et je reconnus Debussy, je devinais alors facilement que s’était Edward qui était cette musique dans sa chambre. Même si la musique n’allait pas fort, mon ouïe surdéveloppée me permettait d’entendre les plus infimes bruits qui résonnaient à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Je montait alors dans ma chambre et y trouvait mon épouse qui se faisait belle et ne pouvant s’empêcher de s’observer dans le miroir, le narcissisme lui va si bien que je ne voudrais pas qu’elle change. Je l’aime telle qu’elle est pourquoi la voudrais-je autrement ?

    L’après-midi était enfin arrivée et comme promis je me retrouvais dehors, m’enfonçant un peu plus dans la forêt me retrouvant presque au cœur de celle-ci. La première fois que je m’était retrouvé aussi enfoncé dans une forêt s’était dans le Tennessee et j’avais manqué d’y perdre la vie, mais aujourd’hui je ne craignais plus rien, je suis plus fort qu’un misérable ours de rien du tout. Je courais à vive allure montant dans les arbres, me balançant du branche à l’autre. Montant et redescendant des arbres. Quelques instants plus tard, je me stoppait net en haut d’un arbres sentant deux odeurs bien différents l »une de l’autre. Ces odeurs n’était pas des odeurs de personnes de mon espèces non. Il y avait l’odeur de quelque’un qui sentait le … canidé, un loup-garous et j’avais la net impression que s’était peut être Leah Clearwater. Et l’autre odeur était celle d’un humain. Je redescendis alors de ma branche d’arbre. Atterrissant avec grâce sur le feuillage qui ne produise qu’un infime petit bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Melody E. Lauridson

HUMAIN;
vous avez dit aimant à danger ? peut-être.


Messages : 35
Date d'inscription : 21/08/2009
Copyright (c) : © Lokita
Pseudo : Wii x)

who are you ...
Don (si vous en avez un ): //
Relations:

MessageSujet: Re: « When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »   Sam 22 Aoû - 11:02

    Un jour... De pluie. Comme d'habitude, je vous dirais ! En plus je devais m'y habituer, à moins de vouloir revenir chez mes parents. Et j'attendais tellement ce moment d'avoir ma propre maison. Seulement, elle était un peu vide. J'y aurais bien invité quelques amis, mais disons que je ne connaissais pas grand monde. De plus, ma soeur avait littéralement disparu de la circulation. Que de bonnes nouvelles... Et pourtant je gardais - bizarrement - le moral. Je découvrais peu à peu ce nouvel endroit. Il est vrai que cet environnement me changeait des quartiers riches. Mais en y repensant, j'ai toujours aimé la nature, sinon je ne serais jamais venu à Forks.

    N'oublions tout de même pas que je suis venue ici dans un but précis : retrouver ma soeur. J'avais déjà effectué pas mal de recherches qui me menaient à chaque fois jusqu'à Forks. Le destin ? Après tout si ce fil me guidait jusqu'à ce que je recherche, pourquoi pas ?

    Je me réveillais donc quand j'entendis le son des gouttes de pluie taper à ma fenêtre.
    Ma tête se tourna doucement vers mon petit réveil de poche, posé sur ma table de nuit. 7:40 Heureusement je ne travaillais plus comme avant. Je faisais mes études ailleurs et il n'y avait pas cours aujourd'hui. Une chance ! J'avais donc toute ma journée de libre. J'avais choisis de faire les magasins pendant toute la matinée et l'après-midi serait réservée à la découverte de cette petite ville. Comme chaque jour, j'étais obligée de me faire une sorte de planning pour savoir ce que j'avais à faire. Maniaque ? Oui sûrement. Disons que j'aime l'organisation.

    Au coup des 10h, je sortis de la villa pour aller faire les boutiques. Je me sentais comme un poisson dans l'eau. Et, de plus, j'avais trouvé tout ce dont je cherchais. Sauf ma soeur, bien sûr... De retour à la maison, j'en profitai pour faire des essais avec mes derniers achats. Depuis petite, à chaque fois que je choisissais des vêtements, ils me convenaient 90% des cas. Depuis un certain temps, j'avais retrouvé le sourire si souvent effacé par la tristesse.

    L'après-midi fut comme convenu. Je devais sortir explorer la ville. Ma première idée fut une promenade dans la forêt de Forks. Pourquoi pas ? Les créatures de la forêt ? Et alors, je savais très bien me défendre. Du moins, je n'étais pas encore au courant de ces 'autres' espèces si différentes des humains.
    Je marchais assez vite, tout en faisant attention aux nombreuses branches, qui d'ailleurs craquaient sous mes pieds. Même si j'aimais les talons aiguilles, j'avais tout de même prévu une bonne paire de basket. Alors que j'avançais, un bruit de grognement retentit au loin. Un loup ? Où m'étais-je encore fourrée ?! Et pourtant, je n'éprouvais pas la moindre peur.

    Légèrement essoufflée de cette marche rapide, je mis une main sur un tronc d'arbre pour me retenir. Seulement je n'avais pas prévu les échardes et autres petits trucs piquant qui étaient déposés dessus. Conclusion, je me pris une écharde dans le doigt. Une petite grimace apparut sur mon visage en signe de mécontentement. La poisse ? A vrai dire, je me posais actuellement la question. Je réussis tout de même à l'enlever, mais quelques gouttes de sang sortirent de mon doigt pour tomber à terre. Pour moi, ce n'était pas grave, mais je ne me doutais même pas qu'un vampire était à proximité. La plaie se referma peu à peu, se cicatrisant. Actuellement, je n'avais pris aucun désinfectant, mais pour le peu que je m'étais fait, je n'avais pas besoin de faire demi-tour, du moins pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leah Clearwater

LA MEUTE;
nos ancêtres étaient les quileutes


Messages : 65
Date d'inscription : 21/08/2009
Age : 22
Pseudo : CHOUBIICHOU

who are you ...
Don (si vous en avez un ):
Relations:

MessageSujet: Re: « When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »   Sam 22 Aoû - 11:21


« When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »


(c) Javen & Memoria Fox & Mow


    Voilà le fameux retour des Cullen,depuis quelques jours Jake était en colère,il passait la plus-part du temps à la maison avec Billy et ma mère et bien sûr comme d'habitude Seth le collait 24/24h.A force de voir Jake je me demandais si un jour je tomberais sous son charme...Se qui n'est pas prêt d'arriver,pas aujourd'hui ni demain,ni...Jamais!Seth qu'en a lui pourrait très bien se marier à Jacob,comme sa,du jour au lendemain,se môme est fou de Jake,il le prend pour modèle même...J'étais assise sur le canapé et je regardais la télé,Billy était de plus en plus présent à la maison donc Jake aussi,et qui dit "les Black" dit le base-ball,Jacob ne si intéresser pas mais passé du bon temps avec son père et Seth.Après avoir supportais une matinée de base-ball Jake me demanda d'aller faire une ronde,il savait très bien que je m'ennuyais,même si je n'aimais pas le moins du monde faire des rondes cela m'éviterais de m'ennuyais un peu plus...Seth criait sur tout les toits qu'il voulait venir avec moi,je ne voulais pas le moins du monde que ce môme qui me sert de frère vienne avec moi.De plus maman l'avait priver de sortie pour avoir taper sur Paul,Paul qui lui avait pété un câble...Comme toujours en gros.Je monta dans ma chambre,attrapa un vieux short en jean,je savais très bien qu'en me transformant je risquais de déchirait mes vêtements,je restais le plus souvent en sous-vêtements se qui allait très bien car ceux-si ne se brisait pas.J'attachais donc se short à ma cheville,m'habillais de façon à ne pas regretter les vêtements déchiraient et tout le reste.

    Je sautais par la fenêtre et me mettais à courir le plus vite possible pour pouvoir être arriver dans la forêt le plus vite possible.je fendais les airs,j'avançais vite,même trop vite pour un humain normal,Jake disait souvent qu'il aimerait faire des concours,les J-O par exemple,il battrait tout les athlètes,mais bien sûr les tests dans le sang trouverait une anomalie!Arriver à la frontière je commença à me transformer,les piquoties dans mon dos finirent par s'arrêtait qu'en je fus totalement transformer,j'arrivais à le faire de plus en plus vite avec l'expérience.J'étendais mes grosses pattes en avant pour m'étirer,soudain une odeur familière.Une humaine était dans les paréages,après tout les humains le droit de venir ici je me trompe?Ignorant l'odeur je poussa un long hurlement,comme pour dire à Jake que tout allé pour le mieux,je me mis à courir,pas pour fuir,juste pour le plaisir intense de courir.je me changea alors en humaine pour ne pas me faire remarquer,je continuais donc à courir,mon énorme masse bouger rapidement,j'adorais courir ainsi,je bondissais,je volais,j'adorai sa!Au bout d'un certain temps je sentis l'odeur d'un vampire,surement un Cullen mais le quel?Je repassais à mon état normal,je remarqua que mon tee-shrit avait résister,j'enfilai mon short,je commença à avancer,au bout d'un certain temps j'aperçus un gros balèze,c'était Emmett Cullen...


      « C’était donc vrais ?!Les Cullen sont de retour ? »


    Emmett se retourna vers moi,je lui fis alors mon...Plus beau sourire Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Emmett M. Cullen

CULLEN;
une famille comme les autres, hum peut-être pas...


Messages : 37
Date d'inscription : 21/08/2009
Age : 27
Copyright (c) : Datura
Pseudo : Ooups

who are you ...
Don (si vous en avez un ):
Relations:

MessageSujet: Re: « When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »   Sam 22 Aoû - 17:20

    Du haut de mon arbre je pouvais apercevoir la ville d'un côté, enfin ville est un bien grand mot pour cette petite bourgade du nord de Washington, et de l'autre côté, la rivière qui s'étendait sur toute la péninsule d'Olympic. Ce paysage m'avais tant manqué, en trois ans les odeurs de cette forêt m'avais manqué, même les loups m'avais manqué c'est pour vous dire ! Enfin quand je dis manqué ... je veux dire que nos ... échanges ... pas toujours très sympathiques m'avais manqué. Mais la personne qui m'avait sans doute le plus manqué était Isabella. J'en avais voulut à mon frère Edward de ne pas nous avoir laissé le temps de dire au revoir à Isabella lorsque nous avions dut quitter Forks après l'incident de l'anniversaire de la jeune humaine. J'aimais tant me moquer d'elle ... bien sûr jamais je ne montrais méchant lorsque je rigolais d'elle et elle le savais très bien, bien qu'elle pouvait parfois le prendre mal. Une fille plus maladroite qu'elle ne pas exister c'est impossible. Elle n'existerais pas qu'il faudrait la créer.

    Maintenant que nous étions de retour, je n'attendais qu'une chose ... Revoir mademoiselle Swan, histoire de voir si elle allait bien, car l'absence d'Isabella dans les vision d'Alice m'inquiétais moi et ma famille ... c'était la raison première de notre retour. Bref. J'étais dans la forêt et je me sentais tellement bien que je respirais un bon bol d'air frais ... bien que la respiration est inutile lorsque l'on est un vampire. Je fermais un instant les yeux savourant chacune des odeurs qui venaient jusqu'à moi. L'odeur de la pluie qui était tombée ce matin. L'odeur des arbres des feuillages. L'odeur de ... loup oui oui c'est bien ça un loup se trouvait dans les parages. Et ma pensée se concrétisa quand j'entendis le loup en question hurler comme si il prévenait quelqu'un. Oh oui une petite altercation avec un loup ne me ferais aucun mal ... rien de bien méchant. J'avais juste envie de m'amuser un peu ... j'avais bien le droit non ? Mais plus l'odeur se rapprochais plus je la reconnus comme étant celle de Leah .. oh bah tampis l'altercation serait pour plus tard. Non pas que je craignais Leah bien au contraire, c'est juste que j'avais appris à la connaitre ainsi qu'a l'apprécier. Malgré ce que laisse paraitre cette jeune louve il faut passé au dessus des apparences pour voir ce qu'elle est vraiment à l'intérieur. Mais attention. Dans le clan Quileute il n'y a sans aucun doute qu'elle que j'apprécie un tant soit peu. Peut être que cela changeras un jour ou peut être pas. Personnellement je ne me voit pas avoir une grande amitié avec mon ennemis naturel, ce serait pure folie.

    Une autre odeur vint à moi. Celle d'une humaine. Je ne connaissait pas cette odeur, enfin pour le moment. Sans doute était-elle nouvelle dans le coin ... ou pas je n'en sait trop rien. Mais l'odeur s'intensifia d'un coup, amenant l'odeur du sang. Manquait plus que ça. Une humaine inconsciente qui se coupe alors que moi, vampire, buveur de sang, certes végétarien est à proximité. Je sais résister au sang humain, mais évidemment vous me mettez sous le nez du sang non animal je ne résisterais surement pas. Je sautais alors de mon arbre atterrissant en douceur sur le sol encore humide dut à la pluie qu'il y avait eu quelques heures plus tôt. Je restait un instant sans bouger. Les deux odeurs comme par hasard se dirigeais en ma direction. Le hasrd fait parfois bien les chos ... enfin bien ou mal.

    « C’était donc vrais ?! Les Cullen sont de retour ? »

    Je me retournais alors au son de la voix qui apparemment s'adressait à moi. Effectivement j'avais bien deviné s'était Leah qui se tenait en face de moi. Les nouvelles allaient vite apparemment. Pourtant nous avions essayer de rester discret pour notre retour mais apparemment cela n'avais pas fonctionner. Je regardais alors la jeune louve lui adressa un sourire avant de lui adresser à mon tour quelques paroles.

    « Comme tu peux le voir ... oui »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Melody E. Lauridson

HUMAIN;
vous avez dit aimant à danger ? peut-être.


Messages : 35
Date d'inscription : 21/08/2009
Copyright (c) : © Lokita
Pseudo : Wii x)

who are you ...
Don (si vous en avez un ): //
Relations:

MessageSujet: Re: « When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »   Dim 23 Aoû - 11:00

    Il continuait toujours de pleuvoir. Les gouttes tombaient sur les feuilles situées en hauteur et certaines se faufilaient pour tomber directement sur moi. Mon doigt semblait aller mieux. Ce qui était plutôt un bon signe. Si au moins je savais que j’étais en compagnie de deux créatures sensées exister seulement dans les livres. Je ne préférais même pas connaître ma réaction. Moi, humaine, fragile et sans défense contre ces individus. Le pire était que j’essayais de me persuader qu’une prise de karate suffirait. Je sais seulement que la peur ne serait pas au rendez-vous. J’étais tout de même assez courageuse pour supporter une telle nouvelle, même si ma vie en dépendait. Quoique tout compte fait…

    Bref, je continuais ma marche un petit moment, enfin juste quelques mètres, histoire de m’éloigner de là où j’étais précédemment. Je me croyais toujours seule dans cette forêt jusqu’à ce que j’entende des voix. Bizarre, je sais que mon écoute n’était pas toujours parfaite, mais j’aurais tout de même pour les entendre arriver. Rien que le bruit des branches qui craquent ou des feuilles qui se froissent. Enfin ils étaient peut être là bien avant moi…

    Iconnue -> « C’était donc vrais ?!Les Cullen sont de retour ? »

    Cette voix… Je la connaissais en réalité ! Elle me disait quelque chose. Je cherchais dans mes souvenirs où j’avais bien pu entendre cette voix de jeune femme. Etant donné que j’avais une mémoire bien plus visuelle qu’autre chose, le temps de me rappeler de quelque chose d’auditif prenait un certain temps. Seulement ce timbre de voix me revint finalement en mémoire : Leah Clearwater ! Les premiers jours où j’étais arrivée, elle me fit visiter son petit village, nommé la Push. Maintenant je me souvenais ! Elle m’avait parut très chaleureuse, malgré cet aspect un peu froid qui montrait que je n’avais pas intérêt de l’embêter. Seulement, elle m’avait tout de même donné une bonne image d’elle-même et je l’appréciais déjà.

    Puis soudain je compris les paroles que Leah avait prononcées : les Cullen ? Je les connaissais, du moins une certaine Esmée Cullen. D’ailleurs ces quelques rencontres dans un magasin pour le moins quelconque nous avait rapproché. Je me demandais si tous les membres de cette famille était comme cette Esmée. Elle semblait tellement gentille ! Même si comme on dit, il ne faut jamais se fier à l’aspect extérieur d’une personne. Malheureusement je n’entendis pas la réponse de l’autre personne, sûrement à cause du vent ou autre, ou alors car cette personne parlait trop doucement.

    La question était : devais-je m’approcher ou non ? Sachant qu’ils étaient en pleine conversation. Mais en même temps, je connaissais maintenant Leah… Je préférais tout de même rester à ma place encore un moment, croyant qu’ils ne s’apercevraient pas de ma présence. Normal, je me doutais pas qu’on pouvait me ‘flairer’, tout comme un animal flaire sa proie. Enfin je restais debout, à quelques mètres d’eux, séparés par quelques arbres qui me cachaient assez pour que personne ne me voie.

    Je continuais tout de même de m’approcher un peu. Vous ne le saviez pas ? J’étais très curieuse, donc espionner les conversations faisaient partis aussi de mes passe-temps. Je devais être irrécupérable à force. Mais je gardais tout de même une certaine éducation de la part de mes parents. Heureusement, d’ailleurs, sinon j’aurais été un drôle de cas. Il semblait y avoir un certain vide dans la conversation, du moins ce que j’entendais. Peut être qu’ils chuchotaient et dans ce cas, je risquais de ne rien entendre. Du moins, ce qui pouvait m’intéresser…

    (désolée c'est vraiment pas super =/)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: « When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« When myths meet the human •• Emmett & Melody & Leah »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
after.twilight.begins :: • Détente mon amie ; Détente • :: la poubelle des topics et autres -